REVUE

Le Varianta fut une étape importante de l'histoire allemande de la construction de yachts. Au temps du mouvement hippie, de la révolution sexuelle, de la recherche de la liberté et du battage publicitaire autour de groupes comme les Beatles et les Rolling Stones, E.G. van der Stadt a conçu pour William Dehler un bateau sur lequel on pouvait réaliser la plupart des aspirations de l'époque.

 

Pourquoi passer ses soirées chez ses parents à regarder "Reconnaissez-vous la mélodie ?" sur des télévisions noir et blanc quand, grâce à une petite dérive, on pouvait poser l'ancre dans une crique isolée accompagné des riffs de Jimi Hendrix et d'une cigarette relaxante ? Pourquoi tituber en voiture d'un feu à un autre à travers des rues étroites et encombrées quand on pouvait naviguer vers l'horizon dans son Varianta ou expérimenté sa vitesse dans une course de régate ?

 

Pour beaucoup, la seule solution était le bateau à voile. Il n'est donc pas surprenant qu'entre 1967 et 1984 Dehler a construit et vendu plus de 5 000 bateaux à voile Varianta.

 

Varianta était abordable : 20 000 Marks - pas trop cher pour une liberté infinie.

 

Varianta était facile à entretenir. Un peu de technologie et une remorque glissante garantissaient la mobilité.

 

Varianta était confortable. De la place pour 4, une hauteur de siège confortable, un garde-manger pratique, des possibilités de rangements, des étagères et une bonne isolation : c'est la norme pour le Varianta.   Tout le nécessaire pour l'indépendance.

 

Varianta était un travail d'équipe; l'union fait la force.  Des fans de Varianta ont participé à une centaine de courses de haut niveau en Allemagne.

 

Le Varianta était rapide. Bus VW ou Prosche ? Le VARIANTA pouvait faire les deux. Confortable et rapide.

 

Le Varianta était sûr;  avec son rapport élevé de ballast, le bateau ne pouvait pas chavirer. Des aides à la flottabilité laminées empêchaient le Varianta de couler.